Campagne de sensibilisation : l’industrie du textile

Campagne de sensibilisation : l’industrie du textile

La SERD 2022 sur le thème du textile

L’industrie textile est responsable de 10%  des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit plus que l’aviation et le transport maritime réunit. Elle est également la deuxième industrie la plus polluante de la planète après le pétrole. 

De nos jours, les consommateurs dépensent davantage en vêtements et en chaussures mais les portent moins longtemps. Cette nouvelle tendance de consommation surnommée ” Fast Fashion” n’est donc pas sans conséquence sur l’environnement.

Conseil N°1: Acheter des produits locaux

Nos vêtements parcourent le tour du monde avant d’arriver dans nos armoires ( L’Inde, la Turquie, la Tunisie ou encore la Chine). Le bilan carbone est écrasant, heureusement de nouvelles marques se sont penchées sur une fabrication plus éco-responsable avec des matières recyclées ou naturelles et des produits confectionnés localement.

Ces produits pourtant plus respectueux de l’environnement et plus éthiques ont encore du mal à avoir la côte auprès des consommateurs dû à leur prix élevé. À contrario les vêtements ou chaussures dont la fabrication est extrêmement polluante et ayant fait le tour du globe, sont proposés à des prix toujours plus attractifs pour attirer en masse les acheteurs.

Conseil N°2: Recycler vos vêtements

Une grande majorité des vêtements usagés, sont  trop souvent jetés dans les ordures ménagères alors qu’ils pourraient être revalorisés ou recyclés. Il existe en France près de 45 000 points d’apports volontaires afin de déposer vos Textiles, Linges de maison ou Chaussures (TLC). 

Les TLC collectés sont ensuite triés et dispatchés dans différentes filières pour être traités. 
Selon l’état, ils seront soit remis à une boutique de seconde main, ou recyclés pour faire de l’isolant, de nouveaux textiles, des chiffons ou encore peuvent être revalorisés énergétiquement (combustible). 

Pour trouver un point d’apport proche de chez vous :

Conseil N°3: Acheter des vêtements de seconde main

Acheter des vêtements d’occasion est quasiment la manière la plus écoresponsable de s’habiller. Le coût de transport est réduit, l’étape de transformation pour les recycler est évitée, on économise des ressources et cela favorise la création d’emplois locaux

Vous pouvez donner une seconde vie à vos habits, chaussures ou autres en les donnant dans une friperie, une association comme Emmaüs, une recyclerie, un vide dressing/grenier mais aussi sur les plateformes de vente en ligne comme Vinted ou Leboncoin. 

Conseil N°4: Fabriquer ou réparer vos vêtements

Aujourd’hui nous avons plus tendance à racheter de nouveaux vêtements, chaussures ou accessoires, que de les réparer. En effet les prix attractifs, le renouvellement fréquent des nouvelles collections  ou encore le web, poussent le consommateur au rachat. 

Pourtant quelques retouches suffisent pour donner une seconde vie à vos habits préférés. “Réparer au lieu de jeter”, telle est notre devise ! 
Pour vous aider dans cette tâche, plusieurs
tutoriels sont présents sur internet, alors à vos aiguilles !
Pour les plus créatifs, privilégiez des tissus éthiques et durables, pour confectionner vos propres vêtements ou accessoires, tout en respectant la planète !

Sinon faites appel à un(e) couturier(ère) ou un(e) cordonnier(ère), qui eux aussi sont impactés par cette “Fast Fashion”

Conseil N°5: Privilégier des matières éco-responsables

Le polyester est la matière la plus utilisée dans le monde dans l’industrie de la mode, en bien plus grandes quantités que la laine ou le coton… Fabriqué à partir de pétrole, le polyester est un tissu synthétique très polluant. Il faut environ 1,5 kg de pétrole pour fabriquer 1 kg de polyester

Le Chanvre reste l’une des matières les plus écologiques à ce jour. Produit principalement en France, il demande peu d’eau et de produit chimique. D’autres matières comme le liège, le lyocell, le cuir d’ananas ou de raisin ont des caractéristiques intéressantes pour une confection de vêtements, chaussures, sacs… avec un impact réduit sur la nature.

Attention tout de même aux matières dites naturelles ! Le coton qui semble être avantageux pour l’environnement et en fait un véritable désastre écologique !
Sa culture et sa fabrication nécessitent des quantités d’eau astronomique et de nombreux produits chimiques. 
Seul le coton bio respecte une certaine charte en adéquation avec la protection de l’environnement.

Pour vous aider à trouver des vêtements, chaussures ou accessoires éco-reponsables lors de votre shopping, il vous suffit de repérer certains sigles présents sur les produits, certifiant une fabrication plus éthique et/ou écologique.

Retrouvez toutes les infos récapitulatives sur l'industrie du textiles par l'ADEME !

Source : l’Ademe, la SERD

Il n’y a aucun commentaire.

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer le menu
dictum nec risus. Sed mattis libero justo elit. Aliquam leo et,
49 Partages
Partagez
Enregistrer
Tweetez
Partagez49